Swarovski, le luxe à l’état brut : histoire d’une marque

Standard

Plus de 2,22 milliards d’euros de chiffre d’affaire en 2001, plus de 26 100 employés, des représentations dans 120 pays, 2200 points de vente, 5 générations, mais un seul nom : Swarovski. Pour comprendre ce qui a fait le succès de la marque et a rendu le nom prestigieux par la même occasion, il faut remonter jusqu’au 19ème siècle. Daniel Swarovski, fondateur de la marque, était alors un tailleur de verre qui avait appris le métier auprès de son père. Il innove en mettant au point une machine électrique qui facilite considérablement le procédé de taille et de polissage des cristaux. S’il n’y a pas de doute quant au fait que l’invention en elle-même aurait suffi à faire sa renommée auprès des artisans du métier, c’est la qualité de son travail qui séduit le reste du monde.

 

Swarovski, une success-story gravée dans le cristal

Machine de SwarovskiEn 1895, Daniel Swarovski s’installe dans le Tyrol autrichien où il crée l’entreprise familiale. Ce sont les débuts de l’ascension. Au cours du siècle qui suit, la marque bénéficie d’une renommée de plus en plus grande, grâce à des collaborations avec les plus grands noms de la bijouterie et de la couture dont Dior et Channel. Mais, ce n’est que vers la fin du siècle, en 1997 que la marque ouvre ses portes au public en lançant son propre réseau de points de ventes.

Un autre élément propre à Swarovski est le fait que l’entreprise est restée familiale. L’entreprise a fait le choix judicieux de s’organiser en deux divisions. La première est celle qui a fait sa fortune, à savoir les célèbres pierres de cristal que les couturiers, joailliers, designers d’intérieur et autres artisans intègrent dans leurs créations. La seconde division propose les diverses collections et les larges gammes qui font la force de la marque,et qui sont disponibles sur la vitrine en ligne : www.swarovski.com.

 

La stratégie actuelle de la marque

En effet, le célèbre tailleur de verre continue d’innover en proposant des joyaux, des figurines, des montres, des lunettes et beaucoup d’autres accessoires de modes en verre taillé, qui s’adressent aux hommes et aux femmes. Tout a été mis en œuvre pour permettre à l’entreprise de consolider son image. Une stratégie payante, si l’on en croit les statistiques : une mention toutes les 25 secondes sur les différents réseaux sociaux, plus de 7 millions de fans, et 1 bijou Swarovski vendu chaque seconde à travers le monde.

Ainsi, près de 120 ans après la création de l’entreprise, les affaires vont bon train. Et en plus de garantir 26.100 emplois, Swarovski a pris un engagement vis-à-vis de la société, ce qui motive les actions sociales qu’il entreprend. On peut citer le programme de scolarisation des enfants : le “Waterschool Program” qui a déjà contribué à la scolarisation de 124.500 enfants de par le monde.

Somme toute, L’innovation n’est pas l’ingrédient unique du succès, il faut y joindre la recherche sans compromis de la qualité qui est la ligne directrice de l’entreprise depuis ses débuts. Swarovski, c’est une success-story vieille de plus d’un siècle et qui continue de résonner, c’est un nom prestigieux, une marque de luxe, un empire de cristal.