KTM, une marque qui buzze

Standard

KTM, c’est l’histoire d’une petite entreprise familiale dont l’expertise technique est incomparable et qui venue historiquement des produits moto est en train de réussir un tournant incroyable sur le marché du Vélo. Récemment, en effet, la marque s’est engagée dans la production en série de VTT destinés à toutes les pratiques.

Rétrospective sur un talent couronné de succès :

Kraftfahrzeuge Trunkenpolz Mattighofen

L’histoire de KTM marque allemande vous l’aurez compris commence avec celle d’un ingénieur autrichien Hans Trunkenpolz qui a eu l’idée de monter un atelier de réparation de voitures et de motocycles dans une boutique de serrurier à Mattighofen qu’il a nommé « Kraftfahrzeuge Trunkenpolz Mattighofen ». Jusque-là, rien ne laissait prédire un succès international dans l’univers des cycles. Sauf que trois ans après, la maison Trunkenpolz devient ambassadrice des motocycles DKW, ce qui lui permet une extension de ses activités. En 1950, KTM compte déjà parmi les ateliers les plus importants de la région. Par la suite, le projet de développer une petite moto de 98 cm³ est concrétisé, une des toutes premières réalisations de l’entreprise.

moto-ktm

Premières compétitions et premiers vélos

En 1953, Trunkenpolz s’associe avec un autre ingénieur du nom d’Ernst Kronreif, également homme d’affaires et cette collaboration signe le démarrage de la production de motos en série. La firme acquiert alors un nouveau nom: « Kronreif & Trunkenpolz, Mattighofen », toujours abrégée KTM. Dès lors, les véhicules à deux roues et motorisées sont produites à raison de 3 par jour, et participent aux grandes compétitions internationales. Hélas, la crise industrielle de 1960 coïncidant avec le décès de Kronkreif coupe court à la fabrication de motos. Deux ans après, le fondateur meurt. Les premières bicyclettes ne voient alors le jour qu’en 1964. La production de cyclomoteurs reprend en parallèle, avec la naissance d’une filiale américaine « KTM America Inc. ». Après plusieurs essais de modélisation, le premier vélo de course de la marque voit le jour en 1986. Un an après, 93700 bicyclettes sont sorties des usines KTM et en 1989, le million est atteint.

velo-ktm

Des vélos en tous genres et pour tous les goûts

En 1992, une scission est effective pour le partage des activités de la firme, rendant le département des cycles plus autonome. Deux années plus tard, KTM développe le cadrage en aluminium. Les innovations se poursuivent et en 2001, la première ligne d’émaillage en poudres est lancée.

En 40 ans de production, la firme annonce fièrement en avoir fabriqué 2 500 000. Les améliorations s’enchainent et en 2005, leurs vélos sont munis du système de suspension PDS Prowler. En 2007, la marque diffuse des vélos de descente puis introduit le premier cadre monocoque carbone. L’année 2010 est marquée par l’entrée en scène de l’e-bike ou electric bike. En véritable génie du cycle, KTM continue de combler ses consommateurs avec des vélos robustes couvrant toutes les pratiques : vélos de ville, de randonnées, de course … mais ses produits se déclinent aussi pour tous les âges, les enfants n’étant pas en reste. En tandem avec la tendance du moment, la marque autrichienne produit des VTT 29 pouces et des VTT à assistance électrique, sans altérer le bon rapport qualité-prix connu du public depuis presque maintenant un demi-siècle.

On espère que vous aurez apprécié l’histoire de cette marque au parcours étonnant. Pour tous les fans de Vélos et VTT KTM, vous trouverez facilement plusieurs boutiques de cycles qui distribuent du KTM. On vous recommande particulièrement Veloclic.com.. Ils ont une gamme assez intéressante de vélos de route de cette marque.