À la découverte de la marque Star Mela

Standard

Le milieu de la mode a besoin en permanence de souffle nouveau. C’est exactement ce que lui offre la marque Star Mela à Marseille avec des vêtements et accessoires tendance et colorés. Fondée en 2008, c’est une marque aux inspirations lointaines et originales. Elle est destinée aux femmes modeuses et indépendantes cherchant de nouvelles astuces mode en permanence. Star Vella nous propose surtout une large collection de sacs, de vêtements, de chapeaux, etc. qui trouvent leur inspiration à travers les cultures.

Une marque, une expérience

La marque Star Mela est le fruit des nombreux voyages de ses créatrices à travers le monde. Elle allie les imprimés et les motifs chinés dans les bazars de nuit en Thaïlande, les différents artefacts des marchés sud-américains ainsi que les perles multicolores des souks de Marrakech. Ces inspirations influencent grandement l’esprit créateur de la marque. C’est aussi une touche d’originalité qui ne tardera pas à conquérir les femmes londoniennes. Au fil des collections, Star Mela adopte un style ethnique et chic avec des accessoires bohèmes tels que des bracelets, des sacs, des sandales à la fois colorés et très tendance. Aujourd’hui, les créations Star Mela ont su conquérir le monde.

star mela

Optez pour la magie de la création

Dans les différentes créations de la marque Star Mela à Marseille, on y sent une réelle volonté de proposer quelque chose de nouveau à l’univers de la mode qui est déjà assez fourni en vêtements et accessoires standard. À noter que la marque s’est d’abord fait connaitre à travers ses paniers en toile qui ont su conquérir la mode londonienne avant de s’exporter vers d’autres pays d’Europe. Plus que de simples souvenirs, Kirstine Hoffman et Amanda Winshipont ont sans doute voulu apporter une touche particulière à la mode. On peut dire qu’elles ont réussi.

Les femmes, les accessoires et leur histoire

Les femmes et les accessoires, c’est une longue histoire d’amour que Star Mela entend bien mettre en relief. En effet, la marque mise sur des coupes et une fabrication de qualité, des matériaux originaux, des couleurs et des formes exotiques dans ses différentes créations. Ce qui en fait sans doute une marque d’une originalité remarquable. Si l’on sait qu’une grande partie de la vie d’une femme se trouve dans son sac, Star Mela accorde une importance particulière à la conception de celui-ci. En effet, contrairement aux vêtements qui font aussi l’objet d’un soin particulier dans leur processus de conception, les sacs ont une valeur émotionnelle. On les tient et on les chouchoute, car ils contiennent presque tout ce dont une femme aura besoin (ou pas) pendant la journée. Si l’on sait alors qu’un sac est un accessoire qui se choisit avec le cœur, la marque Star Mela à Marseille a bien su jouer sur côté affectif.

La saga Burlington

Standard

La célèbre marque de chaussette britannique Burlington qui pourtant n’était pas connue pour ses coups d’éclat vient de rompre avec ses habitudes en diffusant sur le web une série de trois spots publicitaires qui sont loin de faire l’unanimité, volontairement choquantes dans le style de Benetton et Agent Provocateur. Elle a fait appel pour cela à la jeune équipe de l’agence de publicité française Pain Surprises. Elle entend ainsi donner un grand coup de plumeau à son image vieillissante.

Burlington

«It’s a Fucking Matter of Detail», 2013

Publié sur Youtube en 2013, «It’s a Fucking Matter of Detail», que nous ne traduirons pas, se démarque déjà des habitudes de la marque qui ciblait plutôt jusqu’ici les quinquagénaires. Il met en scène un homme dans son plus simple appareil, n’ayant que des chaussettes Burlington aux pieds. Tout au long de la vidéo, il ne cesse d’insulter le public. Si le but du jeu était qu’on en parle, alors ils ont réussi, mais dans quel sens ? Telle est la question !

Burlington persiste et signe

Cette fois le scénario va plus loin. Une mère de famille est dans la cuisine en train de préparer à manger. Son fils derrière elle, en train de prendre son gouter s’interrompt et demande d’un ton espiègle. «Mom, can you sock me please ?». Autrement dit : « Maman, peux-tu me chausser s’il te plaît ? ». La mère, après un court moment de surprise répond avec le sourire : « Of course » (bien sûr), se penche et se glisse sous la table.

Le réalisateur a en fait joué sur la manière dont le garçon a prononcé le mot « sock » qu’on pouvait facilement confondre avec « suck » (sucer), ambigüité amplifiée par le geste de la mère. Les réactions ne se sont pas fait attendre sur Internet. Les commentaires fusent de partout, criant à l’inceste, la pédophilie. Des qualificatifs reviennent sans cesse : « immonde », « honteux »…

Et la saga continue

Cette fois encore, Burlington et Pain Surprises récidivent en touchant un sujet sensible qui a toujours créé une polémique et divisé l’opinion publique : l’euthanasie. Mais le but pour eux est de créer le buzz quoiqu’il en coûte.

« Euthanice me » met en scène un vieil homme sur son lit de mort et qui n’est maintenu en vie que par des appareils, et son petit-fils vient lui rend visite. Le garçon lui demande s’il allait mourir. L’atmosphère est pesant, chargé de tristesse. Puis en voulant lui remonter affectueusement sa couverture, il dévoile ses pieds et s’aperçoit qu’il porte des chaussettes Burlington. C’est alors que la convoitise fait place à la tristesse. Malgré les supplications du grand-père, il débranche l’appareil. L’humour noir dans toute sa splendeur !

Euthanasie – Pub Burlington Euthanice Me from Fautpaspousser on Vimeo.

La marque qui, jusque-là avait pour principale clientèle des personnes d’un certain âge aura voulu, à travers cette publicité, montrer que les jeunes eux aussi raffolent de leurs produits. Mais y a-t-elle réussi ? Rien n’est moins certain au vu des réactions des internautes.

Interrogé, Anthony Vernagallo de Pain Surprises explique : « Cette campagne est volontairement provocante et corsée ! Nous voulions prendre un sujet d’actualité pour créer le buzz ». Cette campagne ne sera diffusée sur aucune chaîne de télévision mais uniquement sur le web, sur des sites de partage de vidéos régulièrement fréquentés par les jeunes, et plus particulièrement les adolescents. Et Vernagallo d’ajouter : « Nous n’avons pas envie d’imposer cette publicité. Ce sont les gens qui doivent aller la chercher ».

Le Soulier Français veut lever des fonds avec Raizers

Standard

Le Soulier Français signe la renaissance de la chaussure fabriquée entièrement avec le savoir-faire de l’Hexagone et opte pour le financement participatif pour son décollage.

Un projet d’envergure

poirotEn quête de partenaires qui partageraient leurs visions ambitieuses de la chaussure Made in France, la marque Ellips ont racheté en aout 2015 les Ateliers Kelian et Jourdan pour se doter d’un atelier pouvant produire des chaussures haut de gamme pour les créateurs français. La collaboration servirait à soutenir les créateurs dans la conception, la réalisation et la fabrication de leurs collections de chaussures, la prestation incluant même la livraison. Le but ultime de ce projet n’est autre que le maintien de la qualité bien connue à la création française. La réalisation devant passer par un financement conséquent, Ellips a aussitôt pensé à une levée de fonds participative, appelée également crowdinvesting, en sollicitant particuliers et investisseurs privés.

Une compétitivité internationale

Ouvrir son capital à hauteur de 300 000 euros permettrait au soulier français de développer son activité existante et notamment d’étendre la clientèle de l’atelier et de varier les offres de services, mais surtout de faire le lancement de la marque « Le Soulier Français » en même temps qu’un magasin d’usine. Pour ce faire, la marque a lancé une campagne sur raizers.com. Selon Xavier Porot, le Président et co-fondateur, cette idée de “guichet unique” qui proposerait une large gamme de services aux professionnels français pérenniserait le savoir-faire national et tenterait d’apporter un équilibre au monopole italien dans l’univers de la chaussure de luxe.

Le projet Soulier Français

La marque Ellips a été lancée en 2009 par Xavier Porot et Priscille Demanche. Dans les débuts, faute de partenaire adéquat, le projet a essuyé quelques déceptions en Espagne. Après avoir réalisé une levée de fonds dans le courant 2014, l’idée est finalement venue aux fondateurs de revenir à la source et de faire valoir l’irréprochabilité des produits fabriqués en France. Cette idée coïncida avec la fermeture inopinée des ateliers de chaussures Charles Jourdan et Stéphane Kélian situés à Romans-sur-Isère. Ellips décide de conserver l’ancienne équipe de ces ateliers et s’engage alors à prouver que la fabrication à 100% française est réalisable avec une bonne dose de passion. Le Soulier Français a ainsi vu le jour et depuis, s’est installé à Bourg-de-Péage.

Pourquoi le financement participatif ?

Redonner vie à une filière quasiment abandonnée n’est pas chose simple. Certes les talents et la main d’œuvre qualifiée ne manquent pas dans le domaine de la création de chaussures en France, mais la concurrence internationale a mis à mal cette filière historique de l’industrie française et il est difficile de redonner ses lettres de noblesses aux souliers “made in France”. De nouvelles méthodes sont intégrées au projet, notamment en ce qui concerne l’assemblage et la couture. On ne pourrait pas se passer de mentionner l’essor économique prévisible dans la région. Le Soulier Français bénéficie manifestement du soutien des pouvoirs publics, dont le Ministère de l’Economie, les administrations locales, la Fédération Française de la chaussure ou encore la BPI. Le choix de Raizers, la plateforme de référence pour les financements participatifs est justifié par le fait que la somme à réunir est importante mais surtout que le projet sera une avancée pour le grand public, le tout se faisant sous forme d’Equity-crowdfunding, un mode de financement permettant à des investisseurs de devenir actionnaires de la marque, mode de financement pour lequel la plateforme est reconnue.

Et si vous êtes intéressé par le financement participatif, suivez sur le blog de Raizers, l actualité des levée de fonds.

Histoire de la marque Agent Provocateur

Standard

Créée en 1994 par Joseph Corré et son épouse de l’époque, Serena Rees, la sulfureuse marque britannique de lingerie féminine « Agent Provocateur » s’est démarquée par ses créations des plus suggestives. Joseph lui n’est autre que le fils de la célèbre styliste de l’époque punk Vivienne Westwood qui, elle-même est connue pour ses créations très colorées et excentriques.

agent provocateur

Historique

La première boutique est située dans le quartier de Soho à Londres et s’est répandue en quelques années dans les plus grandes capitales de la mode en Europe et aux États-Unis comme Paris, New York, Los Angeles, Vancouver, Moscou, Berlin, Vienne, Genève etc. Aujourd’hui, il en existe même au Moyen-Orient, en Asie et en Australie.

Dès sa création, la marque a lancé une ligne de lingerie de luxe, sexy, glamour et provocatrice mais sans connotation vulgaire car teintée du fameux humour anglais. Le « sexy chic » comme elle se plait à s’appeler a reçu un accueil chaleureux de la part d’une certaine frange du public. Bien que considérées comme des produits de luxe, elles sont restées accessibles et la vente a aussitôt explosé. Il faut dire qu’elle était vraiment en avance sur son temps puisque la mode du « Porno chic » et autre « Fetichic » n’est apparue que bien des années plus tard.

En plus de la lingerie, elle commence à créer dès l’année 2000 sa première collection de parfum dénommée « Salon Rose » pour Mark & Spencer. En 2006, elle met sur le marché une ligne de robes de mariée « Mariage » et de maillots de bain, une gamme de soutien-gorge baptisée « Maternité » En 2007, le couple se sépare et la marque a été rachetée par le groupe 3i.

parfum

Agent Provocateur table notamment sur les couleurs noires et roses pour ses collections, non seulement pour les lingeries mais également pour d’autres produits comme les robes de soirée, des chaussures, des gants, des bijoux.

Même des articles de sextoy tels que masques, cravaches, menottes etc. ont fait leur entrée dans la gamme de produits depuis 2009.

En 2011 une gamme de linge de maison haut de gamme a été lancée.

Campagnes médiatiques suggestives

Agent Provocateur s’est également distingué par ses campagnes médiatiques plutôt surprenantes et même jugées trop provocantes au point d’être interdites de diffusion dans certains pays à l’instar de « Rodeo » avec Kylie Minogue en 2008.

Ainsi, elle a été la première à user du marketing viral sur Internet. Les vidéos telles que « Love me tender… or else » en 2009, « L’agent par l’Agent Provocateur » en 2014 ont créé de véritables buzz. Elle considère Internet comme un média important et en use sans modération pour asseoir son image.

Pour ses campagnes, elle a su s’entourer des grands noms de show business tels que Kylie Minogue, Kate Moss, Pénélope Cruz, Christina Aguilera, Vahina Giocante, Rosie Huntington-Whiteley, Joséphine de La Baume, Mylène Jampanoï etc. La liste est longue. Mettre les plus belles célébrités du monde en petites tenues n’est pas donné à tout le monde. Mais Agent Provocateur l’a fait et ça continue.

Mode : 3 marques qui montent

Standard

Sur la vague déferlante de la tendance en matière de mode surfent toutes sortes de marques les unes tout aussi originales que les autres ! Pour cette année, voici donc quelques marques qui ont le plus tendance à se démarquer de toutes dans cette grande spirale concurrentielle qu’est la mode.

La marque italienne ASH continue sur sa lancée

ash-marqueDepuis sa création dans les années 2 000, la marque ASH a su s’imposer dans le monde de la mode. Spécialisée dans les chaussures de fabrication italienne, ASH est très appréciée par les fashionistas adeptes de glamour et de vintage. Les articles de cette marque qui ne cesse de monter sur la déferlante de la mode se rapprochent à la perfection des attentes de ses consommatrices toujours plus exigeantes. Ainsi, ASH propose sa collection Fashion Sport et aussi sa collection Main Line. Chacune de ses low boots, ou bottes ultra-hautes, ou encore sandales de soirées et escarpins entre autres font le bonheur des mordues de la marque ASH.

D’ailleurs la tendance incontournable du moment pour ces « divas italiennes » est à la fois féminine et rock’n roll. Les sneakers compensés s’habillent de cuir ou de satin et se parent de détails de luxe. Les matériaux de grande qualité, les couleurs subtilement mariées ainsi que le design affirmé qui démarquent ASH de toutes les autres marques fashionfont qu’avoir sa ou ses paires de ASH est le MUST HAVE pour toutes celles qui veulent absolument faire partie de la vague de la tendance !

La marque Heidi’s est en bonne voie

sac-heidi'sLe sac à main ! Cet incontournable accessoire de mode pour les femmes suit également une mode bien distincte chaque année. D’ailleurs Nena Woreth, la créatrice de la marque Heidi’s l’a bien comprise et a donc relevé le défi de séduire les femmes modernes à la recherche de la touche de sophistication et de féminité qui les symboliseront à la perfection ! Le pari pour la créatrice est gagné, car ses sacs Heidi’s font partie des marques qui montent désormais dans la tendance. Caractérisés essentiellement par une matière très noble, les sacs Heidi’s en cuir souple ou en vachette offrent un look intemporel et stylé a toutes celles qui les portent.

Du sac bye bye, à la besace à franges, en passant par le sac seau pour finir avec le grand retour des cabas, les sacs en cuir de Heidi’s surfent incontestablement sur la déferlante ! La tendance gypsy et l’attitude trendy entre autres sont au rendez-vous avec la star montante des marques de sacs Heidi’s.  Pour toutes les fashionistas, le moment est venu de succomber à la bonne odeur du cuir et au MUST HAVE des sacs Heidi’s !

Primark ou la révolution !

La marque irlandaise Primark fera le bonheur des grandes accros à la mode ! Des marques de vêtements de luxe, des looks très tendance et surtout à petits prix, voilà un cocktail tout à fait explosif qui ne manquera de faire tomber dans la fièvre du shopping plusieurs fashionaddict ! Primark n’est plus à présenter dans toute l’Europe, la France omise ! Mais depuis le mois de décembre 2013 et jusqu’en juin 2014, Primark promet d’ouvrir plusieurs milliers de m² de rayons de mode aux villes françaises et à ses mordues du fashion. La dernière tendance tout en style et de surcroît à prix mini, voilà qui fera de Primark une marque qui montera bien haut dans la mode en France !

 

Histoire de la marque Havaianas

Standard

Havaianas

Havaianas est une marque brésilienne qui se spécialise dans la fabrication de sandales inspirées des zori japonaises. Les sandales de la marque se reconnaissent aisément grâce à leur semelle plate à la texture grain de riz, reliée au pied par deux lanières en caoutchouc qui se placent entre les deux premiers orteils.

Havaianas, les dates importantes

Depuis son lancement en 1962 par Alpargatas (une entreprise brésilienne du nom de son créateur Sao Paulo Alpargatas), la marque Havaianas fait partie de la fierté nationale du Brésil. Les sandales vivent un succès fou, le côté confort et l’attractivité du petit prix contribuant beaucoup à sa renommés. La marque vivant des beaux jours heureux, les imitations n’ont pas tardé à apparaître et c’est en 1970 que le slogan « Havaianas, la vraie » a été lancée.

Chico Anysio, le comédien culte du pays prône les qualités du produit dans les années 70 et 80. En 1993, la marque lance la ligne Top monochrome pour introduire les Havaianas dans l’univers de la mode, cette fois en arborant le titre d’accessoire. En 1994, le slogan change en « Havaianas, tout le monde la porte » et les plus grandes stars exhibent leurs pieds arborant les fameuses sandales, jusqu’aux murs newyorkais qui s’ornent de grandes représentations Havaianas du grand artiste Mc Faul. L’année 1998 a été marquée par les Havaianas Brasil spéciales Coupe du Monde.

Havaianas dans les années 2000 à aujourd’hui

Avec les années 2000, la marque s’ouvre à l’internationale et en 2002, elle habille les créations de Jean Paul Gautier. En 2003, c’est au tour de Jean-Charles de Castelbajac ainsi que Francesco Smalto en 2004. En 2006, la ligne Slim est lancée et la première boutique en France ouvre ses portes à Saint Tropez. En 2007, elle se place comme sponsor officiel de la cérémonie des oscars, et participe à la Fashion week de New York.

Ensuite, une filiale européenne est implantée à Madrid en 2008. En 2009, la griffe renforce sa renommée mondiale et « plante » un champ de tongs au pied de la Tour Eiffel. Elle inaugure la même année l’Espace Havaianas dans la ville de Sao Paulo au Brésil et une ligne de sacs colorés a été lancée. Actuellement, plus de 85 pays consomment les produits de la marque.

havaianas (1)

Havaianas, quelques chiffres

Pour célébrer son demi-siècle d’existence, Havaianas reproduit en série limitée de 50.000 paires, la première paire de sandales de la marque qui fut une paire de tongs blanches à lanières bleues. La totalité des ventes sera ensuite reversée à l’Unicef pour financer des projets au Brésil. Après plus de 50 ans, Havaianas n’a pas pris une seule ride. Encore mieux, les paires de tongs griffées de la marque se produisent à pas moins de 205 millions d’exemplaires chaque année et elles se vendent dans plus de 85 pays à travers le monde.

Depuis 1962 jusqu’en 2012, plus de 4 milliards de paires de Havaianas sont vendues dans le monde pour un chiffre d’affaires de plus de 500 millions d’euros.

Havaianas ou du caoutchouc devenu le must have à prix d’or

La campagne marketing de la marque brésilienne a porté ses fruits tant et si bien qu’un phénomène est né. En effet, le produit est devenu le must have qui se vend en plus à prix d’or. Une paire de tongs Havaianas se vend en moyenne aux environs de 20 € et le produit peut même être proposé à 60 €. Au Brésil, les Havaianas Swarovski incrustées de 174 cristaux peuvent atteindre la bagatelle de 100 €.

DPAM : la saga d’une marque de vêtements pour enfants

Standard

La marque DPAM ou Du Pareil Au Même fait partie des plus grandes marques de vêtements connues dans le monde. Exclusivement pour les enfants de 0 à 14 ans, Du Pareil Au Même attribue son énorme succès grâce à sa formule gagnante qualité exceptionnelle et prix compétitif ! Découvrez donc DPAM, l’histoire d’une marque.

DPAM à ses touts débuts

Simon Benharrous est à l’origine du concept DPAM. Cet homme, doté d’un don de créateur pour les costumes de théâtre, ouvrit un commerce de solderies de vêtements en 1978 pour son propre compte. Son activité, essentiellement autour des tenues vestimentaires, lui a donné l’inspiration d’apporter une révolution dans la mode des vêtements enfantins. D’ailleurs à ses yeux, il la trouvait en ces temps-là trop classique et ne convenant pas du tout à la joie de vivre qui devrait dominer le monde des enfants. Ainsi guidé par son expérience de théâtre et par une imagination formidablement inventive, il fit ce dans quoi il était le maître : dessiner, créer, enluminer, … jusqu’à ce qu’une joyeuse et colorée ligne de vêtements pour enfants vit enfin le jour.

« Tout autre chose » prend vie

dpam-logoBien décidé à faire profiter les enfants de ses toutes nouvelles créations, Simon Benharrous a donné le nom « Tout autre chose » à plus d’une dizaine de magasins dans lesquels sa formule commerciale favorite qualité et prix compétitif a donné le ton. En 1986, « Tout autre chose », comme son nom l’indique si bien, est une véritable bouffée d’air frais dans la mode vestimentaire des enfants. Finis les accoutrements traditionnels et ennuyeux des enfants, place à la couleur et à la fantaisie !

DPAM se fait une place de leader

Avec un nouveau nom « Du Pareil Au Même », la marque « Tout autre chose » s’est spécialisée dans la création de ligne de vêtements pour les petits de 3 mois jusqu’aux grands enfants de 14 ans en 1990. DPAM de Simon Benharrous remporte un tel succès tant et si bien qu’il a même fini par déloger la marque Jacadi de son trône de leader en vêtements pour enfants.

DPAM élargit son activité

Fort de son triomphe et trouvant le marché autour du monde de Bébé fort intéressant, DPAM décide de développer son domaine d’activité. Ainsi en 1994, des boutiques Du Pareil Au Même Bébé proposent en plus des vêtements de bébé, des jouets, du matériel de puériculture et des articles déco pour sa chambre.dpam-habit

Un chiffre d’affaire particulièrement séduisant

L’année 1995, DPAM est coté au marché de la Bourse. Et en 1998, la société Konaneereprend les rênes de Du Pareil Au Même, les clés de la réussite en main. En effet, Simon Benharrous a parfaitement relevé son défi qu’il a fait réaliser à son entreprise une bagatelle de 718 millions de francs en guise de chiffre d’affaires annuel !

300 magasins en 10 ans

En 1999, DPAM en est à l’ouverture de sa 100ème boutique. Et juste 10 ans après, elle affiche un empire de 400 magasins éparpillés dans le monde ! Mais DPAM n’est guère près de s’essouffler. La marque s’est également spécialisée dans les chaussures pour enfants en 2000 et met à contribution tous les moyens technologiques modernes pour garder sa place indétrônable de leader. Les marques Petits Petons et Tout Compte Fait faisant désormais partie de son patrimoine depuis 2010, DPAM ne cesse de gagner de l’ampleur ! La formule Qualité et Petit Prix ayant fait largement ses preuves, la saga de la marque Du Pareil Au Même n’est sûrement pas près de prendre fin !

 

Desigual envahit la France

Standard

Voila plusieurs décennies déjà que les marques de vêtements prêt-à-porter se disputent le marché Français et aujourd’hui, force est de constater que la marque Desigual conquiert de plus en plus les français, on pourrait même dire que Desigual envahit la France…

Zoom sur une marque intéressante qui gagne à être connue.

Quelques points essentiels à retenir sur Desigual

Desigual est une entreprise mais aussi une marque de vêtements prêt-à-porter espagnol, créée en 1984 par le Suisse Thomas Meyer, actuellement dirigée par Manel Jadraque et dont le Siège Social se trouve à Barcelone. « La vida es chula » ou « La vie est chouette », tel est le slogan de cette marque qui gagne de plus en plus de terrain dans l’industrie textile. Actuellement, c’est la très exquise Adriana Lima qui en est l’égérie et Desigual a 8900 boutiques réparties dans plus de 72 pays.

Les produits proposés par la marque

Cette épatante entreprise ne produit pas uniquement des vêtements pour femme et pour homme, elle propose aussi des accessoires de mode comme les ceintures, les écharpes, les portefeuilles ou encore les sacs. La marque propose aussi des chaussures pour homme et femme pour toutes les occasions, des parfums pour tous les goûts, des bikinis et des maillots, des divers linges de maison et aussi des vêtements pour les enfants. Ce sont des produits uniques qui représentent tout à fait l’esprit de la marque, agréablement pimentés avec une touche bohémienne.

Quelques mots sur l’esprit Desigual

Desigual a pour slogan « la vida es chula » et ses produits représentent bien cet esprit là ! En effet, on reconnaît les produits de cette marque par leurs notes colorées qui respirent la liberté, la jeunesse et la fantaisie. D’ailleurs, si les vêtements, les chaussures et les accessoires de cette marque représentent tant l’esprit de la marque, c’est en grande partie grâce aux designers qui ont pour consigne d’habiller des personnes et non des corps. Il est d’ailleurs à noter qu’il est tout à fait facile de reconnaître tous les produits de la marque.

Les collections françaises célèbres

Comme toutes les grandes marques de prêt-à-porter, Desigual sort aussi des collections et ce, de manière bien régulière. Cependant, les collections les plus célèbres en France sont « Bohémo Chic » et le « Cirque du Soleil ». La collection Bohémo Chic compte une quarantaine de tenues, toutes dotées de cette petite touche bohémienne. En ce qui concerne la collection Cirque du Soleil, elle compte 10 tenues, toutes imprégnées de l’ambiance du Cirque du Soleil.

Quels projets pour la France ?

Selon les dernières nouvelles, Desigual envisage d’ouvrir une centaine de boutiques en France, entre cette année et l’année 2017 afin de rendre ses produits encore plus accessibles aux français. D’ailleurs, des études ont montré que les français apprécient  cette marque et c’est en grande partie grâce à ces études que les responsables ont pris la décision de conquérir davantage la France. En outre, la société d’investissement français Eurazeo détient 10% du capital de Desigual.

Histoire d’une marque : Adidas

Standard

Adidas évoque immédiatement à l’esprit une éminente marque de sport présente partout dans le monde, célèbre pour sa forte participation dans presque tous les évènements importants sportifs internationaux.

Adidas à l’origine

adi dasslerIl est à remarquer en premier lieu que la marque Adidas est d’origine allemande. En effet, Adolf (Adi) Dassler, fils d’un cordonnier de Bavière en Allemagne, fut le père fondateur de cette marque universelle sportive. Dans les années 20, Adolf s’essaie à créer ses premières chaussures de sport, son unique passion, à partir des restes de cuir dans l’atelier de son père. En 1924, Adi et son frère Rudolf Dassler reprennent l’entreprise familiale sous le nom Schuhfabrik Gebrueder Dassler. D’ailleurs, ils se sont instantanément fait une excellente réputation auprès des sportifs professionnels tant allemands qu’ailleurs dans le monde. Mais le tremplin qui les conduit aux sommets de la gloire fut l’année 1936 où le célèbre athlète Jesse Owens chaussé par Dassler décrocha 4 médailles d’or aux JO de Berlin ! Mais en 1948, ils se séparent et créent dans la même ville chacun une marque de chaussure de sport. Adi lance alors la marque Adidas en 1949, un nom inspiré de ses initiales même, et en fait sa marque déposée la même année.

Les dirigeants successifs de la firme Adidas

En 1978 après le décès d’Adi Dassler sa femme Käthe dirige la société. Mais après la disparition de celle-ci en 1984, son fils Horst Dassler reprend le flambeau familial. Malheureusement à la mort soudaine du fils Dassler en 1986, la firme accuse de graves problèmes financiers et en 1990, Bernard Tapie la rachète et tente de la redresser. Et en 1993, il la cède à son tour à Louis-Dreyfus. En 2001, un nouveau PDG Herbert Hainer préside le conseil de la société.

Adidas, l’envolée de la marque

adidas-chaussureAprès la rupture de collaboration entre les 2 frères Dassler, la marque Adidas connait un formidable essor dans le monde du sport tant et si bien qu’il devient la marque de référence privilégiée de tous les sportifs professionnels internationaux. D’ailleurs en 1975, le fondateur allemand d’Adidas fit partie du Hall of Fame de la national Sporting Goods Association. Après une période de crise depuis 1987, Adidas reprend si bien du poil de la bête en 1994 qu’il fait même une entrée en bourse en 1995. Jusqu’au jour d’aujourd’hui, Adidas continue à s’imposer et son sponsoring régulier des sportifs d’évènements internationaux entretient favorablement les relations privilégiées de la firme avec le monde du sport professionnel. À juste titre en 2012, Adidas fut le plus grand sponsor des JO de Londres tout en équipant sportivement et officiellement plusieurs pays participants voire l’organisateur de l’événement.

Le secret de réussite Adidas

Le concepteur de la marque Adidas a mis en pratique sa passion qui est de réaliser des chaussures de sport professionnelles spéciales qui répondent spécifiquement aux moindres exigences de son porteur et pour toutes les disciplines sportives. Les chaussures Adidas sont donc pratiquement des chaussures techniques ajustées parfaitement au confort de la pratique sportive à tous les niveaux. Pour booster sa renommée de par le monde, Adi a adopté un stratagème ingénieux en associant dans des réclames accrocheuses des stars internationales du sport à ses produits. Voire créer un produit novateur pour chaque évènement international et pour chaque personnalité sportive qui y participe.

Adidas du XXIème siècle

En plus de sa production de chaussure de sport exceptionnelle en permanente évolution, Adidas a élargi considérablement son cercle de privilégiés consommateurs en introduisant sur le marché plusieurs matériels inséparables du monde du sport comme les tenues de sport design pour chaque discipline, tous les équipements nécessaires (ballon, raquette,…). Mais il collabore aussi avec maints professionnels pour développer des articles de sport de luxe, des lignes de vêtements de sport masculins, féminins et pour enfants.

Il était une fois Lacoste

Standard

La marque Lacoste rend hommage à son créateur : René Lacoste. Un site web en flash, conçu comme un livre animé, retrace les exploits de cet incroyable joueur de tennis.

Le nom du site : “il était une fois René Lacoste“. Classe non ? Une belle réalisation qui sert à la fois la mémoire de son fondateur et la marque qui s’appuie sur ce site pour repasser un coup de vernis sur une image un peu ternie depuis quelques années.