Souleiado : la marque Provençale s’installe à Nîmes

Standard

Le réseau retail de Souleiado continue à s’étendre. En effet, la marque connue pour ses vêtements aux motifs provençaux, vient juste d’ouvrir un nouvel atelier de création à Nîmes, rue Général Perrier. Présente sur le marché depuis près d’un siècle, la marque nous prouve qu’elle n’est pas prête de disparaître.

Souleiado la marque Provençale sur tous les aspects

Souleiado est une marque célèbre de vêtements aux imprimés uniques et facilement reconnaissables. Elle est l’incarnation même de l’esprit du Sud, et a été la première marque à valoriser cette identité, bien avant Galliano, Dolce&Gabbana et Mami.

Elle a su s’adapter à l’évolution de la mode, tout en gardant son identité. Elle propose donc des vêtements aux coupes tendances mais toujours identifiables grâce aux imprimés traditionnels. Elle serait donc la marque idéale si vous êtes en quête de vêtements à la fois à la mode, raffinés et traditionnels.

Mais Souleiado ne se contente pas d’habiller les hommes et les femmes. Elle a considérablement étendu son activité, et propose bien plus que de simples vêtements de qualité. Ainsi, la marque commercialise divers accessoires comme des sacs, des chaussures, des chapeaux, des portemonnaies, des gants, des châles, des foulards etc. La maison bénéficiera également de la touche Souleiado grâce à divers accessoires, comme des linges de bain, de lit ou de table. Enfin, la marque touche aussi au cosmétique, et commercialise des parfums et du maquillage pour les yeux, les ongles, les lèvres et le teint.

L’installation de l’atelier de Souleiado à Nîmes

La marque Provençale connaît un regain de succès croissant depuis son rachat par Stéphane et Daniel Richard en 2009, et ne désire pas s’arrêter en si bon chemin. En effet, son chiffre d’affaires augmente constamment, si bien qu’elle peut maintenant se permettre d’ouvrir de nouvelles boutiques. C’est d’ailleurs dans cette optique qu’elle a décidé de renforcer sa présence à Nîmes.

Ainsi, elle vient de faire l’acquisition du bâtiment de l’ancienne Banque de France, située à Nîmes, sur la place de l’horloge. Elle a donc réalisé de gros travaux de rénovation afin d’y accueillir son atelier de création. Cette implantation est synonyme de source d’emploi supplémentaire pour la ville, car Souleiado envisage d’y faire travailler 20 personnes.

Outre le nouvel atelier de création, un musée occupera une autre partie du bâtiment. Ce musée s’ajoutera donc à l’espace muséal déjà présent dans la boutique situé au coin de l’avenue Général Perrier et de la rue Guizot et dans lequel on peut retrouver les plus belles pièces incarnant l’histoire de la marque comme les piqués marseillais, les châles et les costumes d’arlésiennes. Notons d’ailleurs que cette boutique de 400 m² fait partie des boutiques les plus importantes de Souleiado. Sa réputation n’est plus à faire, et de nombreux étrangers viennent même y faire leur achat.

La marque Nokia en pleine ascension

Standard

La marque légendaire de téléphones Nokia a repris du poil de la bête et compte bien continuer sur sa lancée. Son chiffre d’affaire récent a en effet augmenté, et la réédition d’un de ses modèles mythiques en smartphone haut de gamme ne pourrait que favoriser son ascension.

Nokia en pleine ascension après des années de galère

Nokia est une marque de téléphone réputée pour la fiabilité et la solidité de ses modèles. Elle a sorti des téléphones désormais mythiques comme le fameux 3310. Cependant, durant ces dix dernières années, elle a connu un passage à vide, en proposant des téléphones qui ne sont pas parvenus à s’illustrer face à la concurrence, notamment dans la catégorie des smartphones.

Mais cela semble maintenant être de l’histoire ancienne puisque l’année dernière, Nokia est devenue numéro un mondial des mobiles hors smartphones. En effet, le directeur marketing de HMD Global Pekka Rantala déclare que la marque est parvenue à vendre 70 millions de téléphones dans le monde en 2017, dont la plupart était des “feature phones”. Son objectif est maintenant d’élargir sa gamme de produits.

Une nouvelle collection bien étoffée

Son retour, elle le doit à la réédition du mythique 3310 et elle compte bien réutiliser cette même formule. Cette année, Nokia a présenté 5 nouveaux produits au Mobile World Congress, et celui qui a probablement le plus marqué fut la réinterprétation du 8110, un autre modèle qui a fait le succès de la marque. On y retrouve l’esprit originel, mais avec une cure de rajeunissement pour être dans l’ère du temps.

Pour poursuivre son ascension, Nokia va également étoffer sa gamme de smartphones Android. Pour ce faire, elle a présenté 4 modèles couvrant toutes les gammes, afin de satisfaire un maximum de monde et convenir à tous les budgets et toutes les demandes. Ainsi, le Nokia 1 sera le modèle d’entrée de gamme, avec un écran de 4,5 pouces, une mémoire 16 Go et la connectivité 4G pour un prix de seulement 90 euros. Le Nokia 6 sera le modèle de milieu de gamme. Il aura un boîtier en acier anodisé, un processeur SnapDragon 630 et sera vendu à 279 euros.

Pour les smartphones haut de gamme, on aura droit au Nokia 7. Il se caractérise par un écran de 6 pouces au format 18/9, un aspect céramique, un double appareil photo avec les optiques Carl Zeiss et équipé de la technologie de reconnaissance faciale. Le Nokia 8 Sirocco fera également sa sortie et se distinguera par son écran de 5,5 pouces incurvé sur les côtés.

Suitsupply : la marque qui fait polémique

Standard

Un vent de critiques a déferlé sur la marque Suitsupply lorsqu’elle a dévoilé sa collection printemps-été 2018. Quelle en est la raison ? Sa campagne de communication qui se base sur un fait sociétal qui ne fait pas encore l’unanimité : l’homosexualité.

Suitsupply, une marque habituée aux polémiques

La célèbre marque de costumes néerlandaise est réputée pour faire des campagnes publicitaires à polémiques. Déjà en 2010, la marque était dans l’obligation de retirer des affiches jugées trop « érotiques » de ses vitrines, dans un centre commercial situé à Londres. Ensuite, en 2016, elle a été fortement critiquée à cause des ses publicités que le grand public trouvait sexiste. On y voyait des hommes qui jouaient sur des femmes géantes et dénudées.

Le fondateur de la marque Fokke de Jong semble faire partie de ces entrepreneurs qui considèrent que tout buzz est bon pour faire parler de soi, qu’il soit positif ou négatif. Comme il le dit lui-même, la firme pense qu’il y a un potentiel à tirer d’un impact négatif, notamment dans un pays où elle a une présence significative et ayant des points de vue contrastés.

Le scandale de la dernière campagne de Suitsupply

Cette année encore, Fokke de Jong a voulu frapper un bon coup en lançant sa campagne intitulée « Find your perfect fit » (« Trouvez votre coupe parfaite »). Dans cette campagne, la marque de costumes met en avant des homosexuels, plus précisément des gays se regardant dans les yeux, se tenant les mains et se caressant. Le cliché le plus choquant a fort probablement été celui où deux hommes s’embrassent dans une position lascive.

Cette campagne publicitaire pour le moins osée a été diffusée dans 91 boutiques de Suitsupply à travers le monde. La marque a également utilisé comme support médiatique les réseaux sociaux afin de toucher encore plus de monde.

Les réactions suite à la polémique

Comme on pouvait s’en douter, les réactions vives ne se sont pas faites attendre. Nombreux sont les clients à s’être sentis offensés par les pubs diffusées, et souhaitent que la campagne soit annulée. Des clients habituels de la marque ont même affirmé qu’ils ne leur achèteraient plus de costumes car ils ne souhaitent pas être associés à cette image.

Sur les réseaux sociaux, de très nombreux utilisateurs qualifient la campagne d’inappropriée, de n’avoir rien à voir avec la mode, et même de dégoûtante. Selon Business Insider, le compte Instagram de Suitsupply a perdu plus de 12.000 utilisateurs après la publication des clichés tant controversés.

D’une autre part, les sympathisants de la cause LGBT ont salué l’audace et le courage de la marque pour sa campagne. Mais Suitsupply soutient-elle vraiment la cause homosexuelle ? Ou Fokke de Jong souhaite-il juste surfer sur la vague du bad buzz pour se faire encore plus connaître et gagner plus d’argent ? A vous d’en juger.

Zoom sur le partenariat de la marque Missguided avec Nabilla

Standard

Le partenariat de la marque Missguided avec Nabilla a été l’un des derniers points marquants dans le monde de la mode récemment. La belle a d’ailleurs présenté sa collection capsule pour le printemps/été 2018 qui sera disponible sur le marché à partir du 27 février.

Nabilla femme d’affaire

La première fois que nous avions fait connaissance de Nabilla, c’était dans une émission de téléréalité. Depuis, la « bimbo » a fait du chemin, et est parvenue à mettre les pieds dans le monde des affaires. Elle a utilisé sa renommée pour faire des placements de produits sur les réseaux sociaux, et a également fait plusieurs buzz plus ou moins positifs.

Dans un avenir proche, elle envisage de se lancer dans la carrière d’actrice au cinéma, avec Sara Forestier. Mais pour l’heure, ce qui nous intéresse le plus, c’est le partenariat de la marque Missguided avec Nabilla. Ca tombe bien, pour cette jeune femme accro à la mode.

L’origine du partenariat de la marque Missguided avec Nabilla

Durant son interview, Nabilla a affirmé qu’elle avait une affection particulière pour Missguided. Selon ses dires, la marque parviendrait à parfaitement lier le glamour, la qualité et les petits prix. Ainsi, quand Missguided l’a contactée pour collaborer sur le projet il y a 1 an et demi, elle a sans surprise sauté sur l’occasion.

Nabilla a donc travaillé en concert avec l’équipe design pour élaborer chaque modèle. Ainsi, sur chaque vêtement proposé sur le site, elle a apporté sa contribution sur le choix des tissus, des matières, des coupes etc. A l’origine, Missguided souhaitait marquer le 26ème anniversaire de la belle en sortant 26 modèles. Au final, le public aura droit à 32 modèles, tant Nabilla avait d’idées à proposer.

Les influences de la collection

La collection capsule de Nabilla s’inspire des tendances américaines et françaises. La mode aux Etats-Unis tend vers les vêtements décolletés et courts, tandis que dans la capitale française, la pudeur est un peu plus de mise. Nabilla a donc combiné ces deux tendances, afin de toucher un maximum de fashionistas. La collection propose donc des vêtements à la fois décontractés et chics au style intemporel. Les couleurs dominantes sont dans la plupart des cas le noir et le rouge.

Du coup, la collection présente des modèles différents, qui devront plaire à un maximum de monde et qui conviendront à différentes occasions. Ainsi, on y retrouve des t-shirts avec des messages en sérigraphie, des blazers, des denims pour les tenues au quotidien. Pour les soirées, ou pour être encore plus féminine, une robe de soirée, des robes moulantes et des petits hauts ultra-féminins sont disponibles.

Preuve que Nabilla a pensé à tout, elle a prévu des vêtements pour toutes les morphologies. Il ne sera donc pas nécessaire d’être aussi mince qu’elle pour porter les modèles de la collection. Les vêtements proposés vont donc de la taille XS et la taille XL. Toutes les filles, qu’elles soient fines ou rondes, trouveront donc des modèles à leur taille, et pourront être parfaitement à la mode. Comme quoi, Nabilla a pensé à tout.

La marque Oscars redore son blason

Standard

Un des prestigieux évènements que beaucoup attendent et que la marque Oscars a marqué de ses empreintes, la consécration des acteurs chaque année. Théâtre de la mode et de l’élégance des célébrités, lieu de présentations des nouveaux couples mythiques et moment de récompenses des meilleurs, chaque année est attendu avec impatience !

La marque Oscars, le sacrement du cinéma

Cette récompense est aux Américains comme le César l’est aux Français. Depuis 1929, à Los Angeles, une manifestation est tellement attendue que c’est devenue une fête culte des étasuniens.

En effet, c’est le moment pendant lequel le cinéma est au centre des scoops et des conversations, même les décors revêtent un air du septième art. Productions américaines et internationales participent à la sélection et plusieurs catégories font l’objet de nominations et de triomphes.

On y voit défiler plusieurs réalisateurs, acteurs et actrices, scénaristes, techniciens et même chanteurs qui honorent de leur voix la chanson générique. Une association professionnelle dirige toute la manifestation, “Academy of Motion Picture Arts and Sciences”, de l’attribution des prix à tous les détails sur l’évènement.

Plusieurs ” hics ” au menu l’année dernière !

L’année dernière a connu un incident et quelques maladresses qui ont été remarqués massivement par les participants et les téléspectateurs.

En effet, on a déjà enregistré des reproches portés sur des indiscrétions, entre autres l’évènement du 2106 qui a vu celle de l’ “OscarsSoWhite” précédant la consécration de Moonlight, une réalisation d’une équipe…100% noire, et c’était vraiment la bourde !

Et 2017 a également fait l’objet d’une autre bévue quand une mauvaise enveloppe avec le mauvais gagnant a fait son effet sur la scène. De plus, tout le monde a parlé de l’affaire “Weinstein” qui concerne toute une série de harcèlements sexuels.

Ce que beaucoup reprochent également aux organisateurs, c’est cette iniquité dont font l’objet des célébrités de couleurs avec seulement 8 à 13% de nomination, et de la faible participation féminine qui n’est représentée qu’avec 28% à l’Académie.

C’est aussi le cas quand on se penche sur l’écart des cachets entre acteurs et actrices, même si la gent féminine a participé amplement au succès d’un film.

Tous ces détails qui pourraient sembler anodins dans le milieu cinématographes ne le sont pas pour les autres.

Regagner la confiance des téléspectateurs !

La marque Oscars, fortement critiquée et consciente du déclin de sa crédibilité, veut absolument reprendre le dessus.

Comme stratégie, le président de l’institution, John Baley, lui-même, promet de “se réinventer” en privilégiant de mieux équilibrer les genres, les races, les ethnicités et les religions.

Au menu pour cette année, on note déjà quelques noms des finalistes dans les coulisses, entre autres Denzel Washington, Daniel Kaluuya, Mary J. Blige, Jordan Peele, Octavia Spencer.

Quand le prestige doit être…redoré !

Innovation publicitaire d’ING Direct : le Marais de glace est lancé

Standard

La clarté des messages constitue un point commun aux volets publicitaires d’ING Direct. La banque, à travers ses spots, vise à exprimer l’efficacité de son service clientèle. Après les deux premiers titres (La planète infernale ; Le Temple des crocodiles), l’établissement lance « Le marais de glace », une publicité qui ne laisse pas les spectateurs indifférents. Quelle information véhicule le bref film publicitaire ? Tour d’horizon de cette vidéo innovante !

Des prédécesseurs déjà frappants

Avant le marais de glace, ING Direct France a déjà présenté sur nos écrans des spots qui font la différence. La banque en ligne, joue avec le fantastique et le réel, et sort des vidéos publicitaires inimaginables. La planète infernale, suivie du Temple des crocodiles, transmettent des messages exprimés autrement à tous les clients.
• La planète infernale : Le client de la banque en ligne se sent perdu car sa carte bancaire s’est égarée. La récupération de la carte n’est pas possible vu qu’elle reste accrochée sur la lave en fusion. La publicité commence par ce contexte. Heureusement que le conseiller client d’ING Direct fait son apparition. Il sauve le titulaire du compte en portant une certaine explication. En effet, lorsque le consommateur informe sur la perte de sa carte, la banque en ligne effectue un blocage immédiat du compte. Dès que le propriétaire désire débloquer la carte, cette opération est gratuite via l’application. Ce spot met alors l’accent sur la résolution rapide de la carte perdue.
• Le temple des crocodiles : Un consommateur bancaire désire un bien immobilier. Tel est le contexte du spot intitulé Le temple des crocodiles. Le client cherche ainsi à savoir les formules sur les prêts des banques en ligne. La conseillère d’ING Direct débarque dans l’immédiat. En proposant un prêt accessible en seulement sept jours, l’agent de la banque sauve le client. La publicité rappelle alors la rapidité des services proposés par ING Direct.

Le troisième opus : le Marais de glace

ING Direct ne cesse pas d’impressionner le public. Après les deux premiers spots, La planète infernale et le Temple des crocodiles, la banque secoue le public avec Le marais de glace. Elle emmène alors les téléspectateurs dans un monde imaginaire ; une musique de fonds adaptée, le système 3D et la qualité de l’image assurent la réussite de la vidéo.

Scène du Marais de la glace

Un abonné ING Direct se trouve toujours au centre de la publicité. Ce client fait des achats mais ignore son solde bancaire. Le fait de se noyer dans le marais fait illusion à sa crainte de plonger dans l’alerte de découvert sur son compte. Sur un griffon ailé, une conseillère clientèle sauve le consommateur. Elle porte à la connaissance du client le solde de compte. Cela permet de le libérer à temps de la noyade.

La Saga de la banque en ligne avec Rosapark

Si ING Direct a opté pour l’apparence Star Wars avec la planète infernale, le deuxième volet se tourne vers le style à l’Indiana Jones. En troisième vidéo, l’agence Rosapark conçoit le film heroic fantasy diffusé depuis mai 2018. Elle allie même les véritables prises de vue avec les 3 Dimensions.

Service client de qualité

Un service clientèle satisfaisant, voilà l’idée que la banque en ligne veut mettre en emphase. Le conseiller clientèle, dans chaque opus, vient ainsi au secours du client ; cette aide ne se fait pas attendre. ING Direct met donc à la disposition des abonnés des conseillers leur évitant la galère ! Ces conseillers restent accessibles par téléphone. Le film souligne d’ailleurs l’intervention rapide de l’agent bancaire. Dans la vraie vie, cela se traduit par la disponibilité des chargés de la banque : tous les jours de la semaine, voire le samedi, les clients de l’enseigne peuvent contacter des conseillers.

La saga KFC

Standard

Même si les restaurants gastronomiques foisonnent, il y a toujours des adeptes de snack qui ne jurent que pour le goût inégalable de la friture de la restauration rapide. C’est ainsi que KFC séduit les consommateurs. Fort d’une existence de plusieurs années, le label fait toujours partie de ceux qui font le bonheur des petits et grands, fans du fast-food.

KFC et ses affinités avec le…poulet

Quand on évoque la marque, on se délecte déjà à l’idée de voir devant soi toute une déclinaison du poulet dans sa forme friture, panure et autres. C’est avec le fameux “wings” que l’on reconnaît la chaîne qui en a servi depuis des années, depuis la seconde moitié du XXe siècle.

Il y a cette grande boîte qui arbore la silhouette de son fondateur, le colonel Harland Sanders et ses recettes bien gardées de…poulet frit. On sait aussi que son logo, son légendaire grand logo, est visible de l’espace. Et même avec une concurrence plutôt rude, il reste un des leaders de la restauration rapide dans le monde.

Mais la chaîne voulait absolument aller plus loin, elle a étendu ses menus même si le poulet reste le numéro un dans ses préparations. Alors, les consommateurs ont pu y trouver toute une diversité de plats : salade de chou blanc à la sauce mayonnaise, l’incontournable hamburger, de la purée de pommes de terre, des tourtes, sans oublier les desserts et les pâtisseries.

En cornet ou en carton, l’indétrônable poulet reste la préférence de ses clients, avec comme spécialité, le Poulet Pop-Corn qui fait d’une bouchée un plaisir.

Une présence internationale puissante

L’enseigne, qui a fait ses débuts à Louisville et qui a fait petit à petit la conquête d’autres pays, compte actuellement 20 000 restaurants à travers 135 pays.

Elle a commencé ses aventures dans divers pays occidentaux et a inclus dans ses succès ceux qu’elle a connus dans les pays orientaux. Avec l’essor de l’économie de cette partie du globe, elle a implanté plusieurs points de vente en Chine essentiellement, mais également au Japon.

Très populaire en Chine, les chinois ont été séduits par la formule fast-food occidentale et Yum Brand, le groupe auquel appartient le label, a décidé de lancer une autre formule avec des spécialités chinoises qui suit le concept.

Au Japon, le Colonel est devenu une véritable icône et des japonais ont adopté les menus proposés par la chaîne jusqu’à en faire leurs plats favoris et y passer leur réveillon, grâce à une réservation des semaines à l’avance.

Aux Caraïbes, l’enseigne a apposé sa présence en devenant un sponsor du tournoi annuel de cricket avec un nom évocateur comme… “Coupe KFC” !

Des idées révolutionnaires !

Tandis que les 700 restaurants des 900 présents au Royaume-Uni ont dû provisoirement fermer leurs portes pour cause de pénurie en…poulet, KFC innove en idées en instaurant en Chine des automates utilisant la formule de reconnaissance faciale pour proposer aux clients leurs menus adaptés.

Âge, sexe et humeur du jour, ce sont les paramètres auxquels les données se basent afin de donner à un jeune homme de 20 ans un hamburger et des poulets croustillants ou à une femme de 50 ans du porridge et du lait de soja.

Et toujours des idées innovantes !

Histoire de Tonsor et Cie

Standard

Quand les hommes veulent soigner leur corps et leur apparence physique, il y a des professionnels qui proposent leur savoir-faire, et c’est sur cette voie que Tonsor et Cie a orienté ses prestations. Implanté à Toulouse et s’étendant sur 200 m², ce salon dédié à la gent masculine fait le bonheur des hommes grâce aux marques de renom y présentes.

Tonsor et Cie, l’univers des hommes !

Tandis que les femmes aiment faire les emplettes et se font chouchouter dans les spa, les hommes, eux, commencent également à se soucier de leur personne en y apportant des soins.

Mais le bien-être des hommes ne reste pas seulement au niveau de l’esthétique, il y a également ces accessoires et habits issus de la haut de gamme qui offrent des produits de qualité, authentiques et d’une classe !

Et ce qui fait le plus la renommée de Tonsor, c’est l’excellence des prestations y offertes : des soins de coiffure et barbier avec des produits prestigieux. En plus du salon d’esthétique, les hommes auront accès à des articles de marque comme des vêtements, de la maroquinerie, des bijoux, des articles de bagagerie, des objets de librairie et papeterie, de la décoration et objets uniques et des articles de sport de haut niveau, entre autres des casques de moto.

Des formations de haut niveau

Si vous y sortez tout beau, c’est grâce aux mains expertes des barbiers et coiffeurs qui ont acquis d’excellentes formations. En effet, pour ceux qui choisissent cette voie qu’est l’esthétique au masculin, la Tonsor School a ouvert ses portes en janvier 2017.

C’est dans cette école que l’on pourrait bénéficier des expériences, âgées de plus de 20 ans d’Hervé Boibessot et de son équipe, pour suivre cette voie.

Ainsi, on pourra y apprendre différentes coupes homme qui commencent par les techniques basiques de la coiffure masculine jusqu’au perfectionnement des gestes et des procédés.

La taille de la barbe, une opération qui devra être menée avec délicatesse et dextérité, y sera prodiguée. Connaissance du matériel approprié, initiation aux techniques de la taille de la barbe, pratique sur divers modèles font partie des cours.

Le rasage, à l’ancienne généralement, doit se faire dans les règles de l’art et on y apprend la manipulation du matériel, on se familiarise avec les procédés d’hygiène, on passe à la pratique proprement dite.

Plus près des clients

Dès qu’on évoque l’enseigne Tonsor et Cie, on a tout de suite en tête l’image d’une maison dont la classe, l’élégance et la qualité sont de mise.

Essentiellement, des produits d’illustres marques sont proposés à la clientèle, en l’occurrence “les Bretelles de Léon”, “French Disorder”, “Patrons” et “Commune de Paris”.

Mais pour être plus près de ces hommes, désireux prendre soin de leur beauté et de leur physique, la maison a pensé à rendre plus accessible l’accès dans son univers, et c’est ainsi qu’elle a inclus dans sa politique l’approche “réseau social”.

Pour l’ensemble des services, les responsables ont lancé leur page Facebook et toutes les activités sont régulièrement mises à jour, ainsi que le chat avec lequel on peut s’informer.

Histoire de l’agence Altus Immo

Standard

Le domaine de l’immobilier est assez spécifique et délicat qu’il faut toujours négocier avec un professionnel, et Altus Immo en est un. Les sites proposant des maisons ou des appartements foisonnent sur l’internet, seulement, vous devez être très prudent pour ne pas se trouver face à des situations désagréables. Et une agence de renom peut servir de garantie !

Altus Immo, la vente dans le neuf

Vous cherchez un nouveau logement et vous avez une préférence pour les immobiliers neufs ? Altus Immo, fort de ses expériences pendant 15 ans, est l’interlocuteur idéal pour vous trouver un logement neuf sur Toulouse.

L’agence Altus Immo est localisée à Toulouse et spécialiste de l’achat dans le neuf, elle dispose tout un catalogue de logements neufs, que vous aviez construit une maison ou que vous cherchiez une résidence principale pour y habiter.

Parmi ses offres, l’agence immobilière fait des promotions sur des projets, en l’occurrence celui baptisé “50” qui dispose de 22 logements dans la belle région de Saint-Orens de Gameville. Très “à cheval” sur ses principes, à savoir “un cadre de vie approprié aux usages”, l’agence est une des plus plausibles dans ce sens.

Autre atout : si votre budget a du mal à couvrir le coût, l’agence vous donnera un “coup de pouce” en vous accompagnant dans le financement. Dans le cas où vous avez choisi d’investir, elle peut prendre en charge la gestion de votre immobilier par un personnel expert et interne.

Vous avez l’occasion de vous faire une idée sur le coût avec un simulateur de prêt, disponibles sur le site.

Un groupe chevronné pour vous accompagner !

Cela vous pèse de passer d’une agence immobilière à une autre ? La solution est de faire appel au service de cette agence qui, comme garantie de son professionnalisme, vous fera assister par toute une équipe.

En effet, l’équipe d’agents immobiliers est composée de 5 personnes, dont les missions sont d’écouter vos aspirations, d’étudier vos requêtes, de vous conseiller et de vous proposer le meilleur logement qui répondra à vos souhaits.

Des experts en immobilier, des commerciaux avertis qui connaissent vos besoins et promettent de vous satisfaire et possédant des connaissances juridiques, cette équipe possède toute la qualité qu’un agent immobilier doit impérativement avoir.

Vous pouvez ainsi leur faire confiance !

La loi Pinel comme référence

Altus Immo, agissant en bon professionnel, travaille dans le sens où l’évolution de législation fait partie de ses références. Si vous aussi, voulez saisir l’opportunité de la loi Pinel pour ceux qui souhaitent acheter un logement neuf.

En effet, reconduit de nouveau pour 5 ans, cette loi vous permettra de faire l’acquisition d’un immobilier neuf et, si vous voulez investir dans le neuf dont Toulouse s’inscrit dans la zone B1, l’agence est votre interlocuteur.

Grâce aux clauses proposées par cette loi, et avec l’accompagnement proposé par l’agence immobilière, vous bénéficierez de conseils personnalisés ainsi que d’une sélection plutôt avantageuse de logements neufs sur Toulouse et ses agglomérations.

La marque PriceMinister va disparaître

Standard

Un des enseignes qui ont fait la fierté des Français, PriceMinister va s’éclipser petit à petit. Racheté par un groupe Japonais il y a 8 ans, la marque va progressivement perdre son beau nom pour s’appeler autrement. Un e-commerce français qui a fait le bonheur de beaucoup de consommateurs et a permis à plusieurs clients de faire leurs achats en ligne, mais qui va revêtir un autre nom.

PriceMinister renommée Rakuten !

Le site d’achat en ligne, dont la marque a été créée en 2000 par Pierre Kosciusko-Morizet s’alignait avec les “Amazon” et “Leboncoin” et a connu le succès auprès des consommateurs qui se servent de l’internet comme magasin.

Une grande marque nipponne a repris le flambeau en 2010 et en a fait leur deuxième site qu’elle s’est acquis sur l’Europe, avec le site allemand qui porte déjà son effigie “Rakuten.de”. Désormais, Priceminister.com va devoir se défaire, et non complètement, de son nom pour, sûrement, être remplacé par le nom de son acquéreur.

L’appellation va être comme suit : la marque française en “petits caractères” qui va se mettre à côté de la marque japonaise.

Rappelons que le site avait bâti ses activités avec 30% d’achats-ventes avec des particuliers et 70% de ses transactions se fait entre acheteurs particuliers et vendeurs professionnels.

Rakuten, un géant nippon !

Les Japonais sont connus pour leur sens des affaires, et PriceMinister n’a pas pu leur filer entre les doigts.

Déjà deux liseuses canadiennes dans sa poche, à savoir Kobo, rachetée en 2012 pour 315 millions de dollars et Viber acquise en 2014 pour 900 millions de dollars, voilà que Rakuten veut actuellement mettre ses empreintes sur le nom du site en réduisant fortement l’importance de l’ancienne appellation pour y mettre la sienne.

Racheté par le groupe en 2011 pour 200 millions d’euros, le site e-commerce a continué à porter son nom jusqu’au 1er Mars dernier.

Certes, l’idée d’abandonner l’appellation avait déjà germé dans la tête du grand patron de la marque Rakuten, mais, comme il a dit : “J’avais peur, à l’époque. Cela nous a pris du temps de tout intégrer. Mais, cette fois, nous sommes prêts à y aller”, le cap a été franchi !

Avec un si grand nom qui a déjà sa renommée, pour ne citer que son activité de sponsoring auprès du FC Barcelone et autres encore, Rakuten pense continuer sur cette voie et investir en Espagne. Mais la France reste toutefois un marché auquel il compte doter d’entrepôts pour ses vendeurs et les services de paiements se feront en France même.

Eh oui, c’est le sens du marché !